© 2013.Par amour pour moi. Droits réservés

Pour télécharger la Version PDF du questionnaire , cliquez ici :

Questionnaire 
 

Vulnérable aux troubles alimentaires? Moi? 
 

X

Je crois que les gens plus minces que moi sont plus heureux.          

Mon poids et la nourriture me préoccupent de plus en plus. 

J’ai tendance à comparer mon corps à celui des autres. 

Je me pèse continuellement. 

Ne pas arriver à contrôler mon poids et devenir gros (se) me fais extrêmement peur. 

Un poids approprié pour ma santé, selon mon âge et ma grandeur, m’est difficile à obtenir et /ou à maintenir. 

Calculer et vérifier constamment la nourriture que j’ingère, calories, gras, sucre…  font partie de mon hygiène alimentaire quotidienne. 

Il m’arrive de manger une énorme quantité de nourriture en très peu de temps.J’ai l’impression que je perds le contrôle face à la nourriture. 

Pour obtenir une perte de poids, je m’interdis radicalement certains aliments. 

Je me sens souvent coupable après avoir mangé. 

Je mange en cachette ou préfère manger seul(e). 

Je m’isole de plus en plus des gens de mon entourage. 

Même malade, Je m’oblige à m’entraîner. Je suis très contrarié(e) s’il m’est impossible de le faire. 

Il m’arrive d’avoir peur de perdre le contrôle quand je mange. 

Durant les derniers mois, mon poids à changer drastiquement. 

On me suggère de réduire mes fréquences de régimes et d’entraînements. 

J’évite de manger quand j’ai faim. 

Je deviens anxieux (se) avant ou après avoir mangé. 

Mes menstruations sont irrégulières ou absentes. 

J’ai souvent froid, des étourdissements et de la fatigue. Je perds mes cheveux. 

J’ai l’impression que mon corps est trop gros. 

Il m’arrive de provoquer mes vomissements, de prendre des laxatifs, diurétiques et coupe-faim. 

                                                                                                                 Source  Aneb Québec

Si tu as coché plusieurs affirmations, je t’invite à prendre conscience de tes préoccupations malsaines, face à ton corps et ton alimentation. De la possibilité que tu sois plus vulnérable de  développer un trouble alimentaire. Plaire à l’extérieur au dépend de son intérieur et de sa santé, peut  amener un individu à développer un trouble du comportement alimentaire. 

Par amour pour toi, je t’invite à te choisir. Va consulter un spécialiste  ou parle à une personne de confiance si tu te sens interpellé (e) par le sujet.   

                                                                                                            Mélanie